Méthode

La Fondation pour l’Enseignement développe des projets pilotes réunissant les partenaires des écoles et des entreprises autour de projets concrets et mesurables, avec le soutien des fédérations sectorielles.

Ces projets sont identifiés par son Conseil d’Administration et validés par son Comité  stratégique. Ce sont d’ailleurs en priorité les entreprises membres du Comité stratégique qui sont sollicitées pour développer ces projets avec les écoles proposées par les fédérations de pouvoirs organisateurs.

Le but poursuivi est bien systémique : en mesurant de manière objective des résultats de ses projets pilotes, la Fondation pour l’Enseignement souhaite tirer des conclusions et des recommandations destinées aux autorités, ainsi qu’aux responsables des écoles et des entreprises, afin que les bonnes pratiques identifiées soient intégrées à plus grande échelle directement par les acteurs du terrain, dans les politiques et les programmes.

En 2020, la Fondation soutient et/ou accompagne plusieurs projets, menés en partenariats et en support de partenaires institutionnels, scolaires (fédérations de pouvoirs organisateurs, directions, enseignants, parents), entreprises, philanthropiques et associatifs:

  • Entr’apprendre : immersion en entreprises pour les enseignants de l’enseignement qualifiant en Wallonie et à Bruxelles, qui retournent quelques jours en entreprises, pour une mise à jour de les connaissances techniques et nouer de relations de confiance, notamment dans la perspective des stages pour les élèves.
  • Story-Me : formation pour les enseignants et parcours inspirants visant à aider les élèves de l'enseignement qualifiant à Bruxelles à se définir un projet professionnel, en développant l'estime de soi, l'ouverture aux métiers et la capacité de se mettre en projet.
  • Rentrées numériques pour l’éducation, proposé avec l’asbl Éduc-It : réduire la fracture numérique en accompagnant les écoles qui le souhaitent dans un projet inclusif comprenant notamment la formation et l'accompagnement des enseignants par des techno-pédagogues, l'accès pour les enseignants et les élèves à un matériel informatique adapté (1 laptop par élève), une plate-forme et des pratiques collaboratives, etc., dans le but’d’autonomiser les écoles après 12 mois.
  • Actions au départ des bassins de vie Enseignement-Formation-Emploi, à partir des besoins identifiés par les partenaires locaux (écoles et entreprises), co-construction d’actions visant à casser les représentations négatives liés aux métiers (surtout dans les STEM), à informer sur les options/métiers porteurs au niveau local, et/ou à enrichir des parcours de formation par des pratiques innovantes (notamment en alternance).

Outre ses projets, la Fondation génère des propositions et des prises de positions communes à ses membres. La Fondation met aussi en évidence des initiatives de progrès qui ont été préalablement identifiées sur base de critères objectifs et discutés avec des membres de son CA.