« TIQO », travailler sur la transition entre école et emploi

Soutenir la « transition » entre l’école et l’emploi au bénéfice des élèves de l'enseignement qualifiant.

La transition école-entreprise est essentielle pour permettre aux jeunes de construire leur avenir. Mais c’est aussi une jonction qu’il convient de créer entre les organismes : école-entreprise, école-Actiris/Forem, école obligatoire-enseignement supérieur.

Le Centre de Gestion des Programmes Européens (CCGPE) de la Fédération Wallonie-Bruxelles a donc choisi de financer des postes de référents-coordinateurs dans les écoles intéressées par le projet. Leur mission ? Accompagner les élèves de dernière année du Secondaire pour les aider à construire leur projet de demain, être leur référent durant une année après leur sortie de l’école et créer une cellule d’insertion socio-professionnelle qui puisse être une plateforme rassemblant tous les outils et informations capables de soutenir les jeunes dans leur projet d’avenir. Actuellement, une quinzaine d’écoles à Bruxelles et en Wallonie, font partie du projet.

La Fondation pour l’Enseignement estime ce type d’initiatives essentielle. En soi, il est par ailleurs très complémentaire avec le parcours à s’entreprendre/s’orienter proposé dans le projet STORY-ME (cf. article ci-avant). Actuellement, plusieurs secteurs posent des constats préoccupants quant à l’orientation à la sortie du cursus scolaire. Même lorsque les élèves ont choisi un secteur/métier bien définis dans l’enseignement secondaire, beaucoup ne poursuivent pas dans cette voie. Les actions ou parcours d’aide à l’insertion doivent pouvoir être accessibles aux élèves bien avant la sortie de l’école, sous peine de voir nourrir les chiffres des NEETS (Not in Education, Employment or Training) déjà préoccupants.

Le Centre de Gestion des Programmes Européens (CCGPE) s’est donné 2 ans pour parvenir à des résultats probants. La transition est un enjeu au cœur de l’orientation positive, qui sera aussi exploré plus avant par la Fondation pour l’Enseignement dès 2020. La Fondation pour l’Enseignement examinera notamment avec le CCGPE quelles synergies et/ou projets communs pourraient être développés.